Le métier d'auxiliaire spécialisé vétérinaire

Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire, un métier polyvalent et rigoureux :

Être Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire (ASV), c’est avant tout, exercer un métier de services qui exige une grande polyvalence : aimer soigner, aimer les propriétaires et leurs animaux et participer à l’efficacité de l’entreprise vétérinaire. L’ASV peut travailler en clinique, en cabinet ou en Centre Hospitalier Vétérinaire (CHV), à la ville comme à la campagne.

Son métier repose sur 4 activités principales

1 – La relation client :

Le contact avec la clientèle est primordial. L’Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire accueille et rassure les clients et leurs animaux, prend les rendez-vous et gère le fichier client. L’auxiliaire est garant de l’image professionnelle de la structure vétérinaire où il travaille.

2- L’assistance administrative :

L’ASV est le véritable “bras droit” organisé du vétérinaire dans la gestion de sa structure. Il assure le secrétariat, il veille à la bonne gestion du planning en organisant les rendez-vous, il met à jour les dossiers clients, assure le suivi des stocks des produits ainsi que la gestion des commandes.

3- L’hygiène et la sécurité :

L’Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire veille à l’hygiène et à la désinfection quotidienne et systématique des locaux. Du matériel aux cages, jusqu’aux animaux, afin d’éliminer les risques infectieux et garantir ainsi le bien-être des animaux présents dans la structure.

4- L’assistance du vétérinaire praticien :

Lors des examens, des actes de soins ou de chirurgie, l’ASV prépare le matériel médical selon les indications du vétérinaire. Il assure la contention des animaux et peut assister le praticien lors de ses actes de soins, de ses examens et interventions chirurgicales. Il participe au suivi des animaux hospitalisés.

Un ASV diplômé peut s’orienter vers différentes structures pour façonner son métier. Il existe 4 secteurs d’activités principaux vers lesquels s’oriente une structure vétérinaire : 

  • Activité Canine : structure orientée animaux de compagnie (les chiens, les chats et les NAC)
  • Activité Rurale : structure orientée vers les animaux de rente (les bovins, porcins, ovins, caprins…), 
  • Activité Équine : structure orientée sur la médecine du cheval 
  • Activité Mixte : structure qui associe les activités précédentes

Aisance relationnelle :

En première ligne face au propriétaire d’animal, l’ASV est garant de l’image professionnelle de la structure vétérinaire où il travaille. Il accueille et conseille les clients mais doit aussi les rassurer dans certaines situations (hospitalisation, opération, euthanasie).

Organisation :

Au-delà de ses compétences techniques, l’auxiliaire spécialisé vétérinaire doit avoir de la rigueur et de l’organisation pour gérer la polyvalence que lui demande son métier. 

Esprit d’équipe :

L’ASV travaille étroitement avec le vétérinaire mais il peut également y avoir d’autres ASV qui travaillent dans la même structure. L’esprit d’équipe est donc une qualité essentielle pour la transmission d’informations et le bon fonctionnement de la clinique.

Maîtrise de soi :

Face à la clientèle et l’animal (craintif, agressif, etc), l’auxiliaire spécialisé vétérinaire doit être à l’écoute, patient et empathique. Il doit être capable de décider tout en gérant son stress et faire preuve de diplomatie et d’esprit d’analyse. 

Après l’obtention du titre ASV-GIPSA échelon 5, le salaire mensuel brut d’un Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire débutant est d’environ 1835,73 euros (1678,83 € brut pour un(e) ASV non diplômé(e) échelon 3). 

Il est possible d’évoluer en se perfectionnant / spécialisant sur un domaine de compétence notamment au travers de trois Certificats de Qualification Professionnelle reconnus par la profession vétérinaire et accessibles aux ASV : 

Pour en savoir plus sur métier d’Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire, vous pouvez consulter le site : www.devenir-asv.com